Orange talker (Hygrophoropsis aurantiaca) photo et description

Parleur orange (Hygrophoropsis aurantiaca)

Systématique:
  • Département: Basidiomycota (Basidiomycetes)
  • Subdivision: Agaricomycotina
  • Classe: Agaricomycètes (Agaricomycètes)
  • Sous-classe: Agaricomycetidae
  • Ordre: Boletales
  • Famille: Hygrophoropsidaceae
  • Genre: Hygrophoropsis (Gigroforopsis)
  • Vue: Hygrophoropsis aurantiaca (locuteur orange)
    Autres noms pour le champignon:

  • Faux renard
  • Kokoschka

Synonymes:

  • Parleur orange

  • Orange Gigroforopsis
  • Kokoschka
  • Agaricus aurantiacus
  • Merulius aurantiacus
  • Cantharellus aurantiacus
  • Clitocybe aurantiaca
  • Agaricus alectorolophoides
  • Agaricus subcantharellus
  • Cantharellus brachypodus
  • Cantharellus ravenelii
  • Brachypodes Merulius

Parleur orange - Hygrophoropsis aurantiaca

La description

Chapeau: 2-5 centimètres de diamètre, dans de bonnes conditions - jusqu'à 10 centimètres, d'abord convexe, avec un bord plié ou fortement plié, puis plat, déprimé, en forme d'entonnoir avec l'âge, avec un bord fin plié, souvent ondulé. La surface est finement veloutée, sèche, veloutée disparaît avec l'âge. La peau du bonnet est orange, jaune-orange, orange-brun, la plus foncée au centre, parfois visible dans de faibles zones concentriques qui disparaissent avec l'âge. Le bord est clair, jaunâtre pâle, passe presque au blanc.

Plaque: fréquents, épais, sans plaques, mais avec de nombreuses ramifications. Fortement descendant. Jaune-orange, plus brillant que les bouchons, vire au brun lorsqu'il est pressé.

Jambe: 3-6 centimètres de long et jusqu'à 1 cm de diamètre, cylindrique ou légèrement rétréci vers la base, jaune-orange, plus brillant que le chapeau, de la même couleur avec les plaques, parfois brunâtre à la base. Peut être courbé à la base. Chez les jeunes champignons, il est entier, avec l'âge - creux.

Pulpe: épais au centre du bonnet, fin sur les bords. Dense, un peu cotonneux avec l'âge, jaune, jaunâtre, orange pâle. Dense, coriace, rougeâtre dans le pédoncule.

Parleur orange - Hygrophoropsis aurantiaca

Sentir: faible.

Goût: décrit comme légèrement odieux, subtil.

Poudre de spores: blanc.

Controverse: 5-7,5 x 3-4,5 μm, elliptique, lisse.

Saison et distribution

La fausse chanterelle vit du début août à la fin octobre (massivement de la mi-août à la dernière décennie de septembre) dans les forêts de conifères et mixtes, sur le sol, la litière, dans la mousse, sur le bois de pin en décomposition et autour d'elle, parfois près des fourmilières, individuellement et en grands groupes, assez souvent, annuellement.

Réparti dans toute la zone forestière tempérée d'Europe et d'Asie.

Parleur orange (Clitocybe aurantiaca)

Espèces similaires

Chanterelle commune (Cantharellus cibarius)

Chanterelle commune (Cantharellus cibarius)

avec laquelle l'orange Govorushka se croise en termes de temps de fructification et d'habitat. Se distingue facilement par une consistance fine et dense (dans une vraie chanterelle - charnue et cassante), une couleur orange plus brillante des assiettes et des pattes.

Chanterelle rouge (Hygrophoropsis rufa)

Chanterelle rouge (Hygrophoropsis rufa)

diffère par la présence d'écailles prononcées sur le bonnet et une partie centrale plus brune du bonnet.

Comestibilité

Le bavard orange a longtemps été considéré comme un champignon vénéneux. Ensuite, il a été transféré dans la catégorie "comestible sous condition". Maintenant, de nombreux mycologues sont enclins à le considérer plutôt faiblement toxique que comestible, même après une ébullition préliminaire d'au moins 15 minutes. En attendant que les médecins et les mycologues soient parvenus à un consensus sur ce point, nous recommandons de s'abstenir de manger ce champignon pour les personnes présentant une hypersensibilité aux champignons: il existe des informations selon lesquelles l'utilisation d'une fausse chanterelle peut provoquer une exacerbation de la gastro-entérite.

Et le goût de ce champignon est nettement inférieur à celui de la vraie chanterelle: les pattes sont dures et les vieux bonnets sont complètement insipides, cotonneux-caoutchouteux. Parfois, ils ont un arrière-goût désagréable de bois de pin.

Vidéo sur le champignon orange Govorushka:

L'article utilise des photographies de questions en reconnaissance: Valdis, Sergey, Francisco, Sergey, Andrey.