Mycena vulgaris (Mycena vulgaris) photo et description

Mycena vulgaris (Mycena vulgaris)

Systématique:
  • Département: Basidiomycota (Basidiomycetes)
  • Subdivision: Agaricomycotina
  • Classe: Agaricomycètes (Agaricomycètes)
  • Sous-classe: Agaricomycetidae
  • Ordre: Agaricales (Agaric ou Lamellar)
  • Famille: Mycénacées
  • Genre: Mycena
  • Vue: Mycena vulgaris (Mycena vulgaris)

Mycena vulgaris (Mycena vulgaris)

Mycena vulgaris (Mycena vulgaris) est un champignon de petite taille appartenant à la famille Mycena. Dans les traités scientifiques, le nom de cette espèce ressemble à ceci: Mycena vulgaris (Pers.) P. Kumm. Il existe d'autres synonymes pour l'espèce, en particulier - le latin Mycena vulgaris.

Description externe du champignon

Le diamètre du capuchon du mycène commun est de 1 à 2 cm. Chez les jeunes champignons, il a une forme convexe, devenant ensuite prostré ou largement conique. Parfois, un tubercule est visible dans la partie centrale du capuchon, mais le plus souvent, il est caractérisé par une surface déprimée. Le bord du chapeau de ce champignon est sillonné et de couleur plus claire. Le bonnet lui-même est transparent, des rayures sont visibles à sa surface, il a une couleur gris-brun, gris-brun, pâle ou gris-fauve. Elle se caractérise par la présence d'un œil brun.

Les plaques du champignon sont rarement localisées, seules 14 à 17 d'entre elles atteignent la surface de la tige du champignon. Ils ont une forme arquée, brun grisâtre ou blanc, bord gluant. Ils ont une excellente flexibilité, descendent sur la jambe. La poudre de spores de champignon est blanche.

La longueur de la jambe atteint 2 à 6 cm et son épaisseur est de 1 à 1,5 mm. Il se caractérise par une forme cylindrique, à l'intérieur - creuse, très dure, lisse au toucher. La couleur de la jambe est brun clair en haut, elle devient plus foncée vers le bas. À la base, il est recouvert de poils blancs durs. La surface de la jambe est visqueuse et collante.

La pulpe de mycène est généralement blanchâtre, n'a pas de goût, très fine. Son odeur n'est pas expressive, elle semble rare. Les spores ont une forme elliptique, sont des basides à 4 spores et mesurent 7-8 * 3,5-4 microns.

Habitat et période de fructification

La période de fructification de Mycena vulgaris (Mycena vulgaris) commence à la fin de l'été et se poursuit tout au long de la première moitié de l'automne. Le champignon appartient à la catégorie des saprotrophes de litière, se développe en groupes, mais les organes de fructification ne se développent pas ensemble. Vous pouvez rencontrer la mycène commune dans les forêts mixtes et résineuses, au milieu des aiguilles tombées. L'espèce de mycène présentée est répandue en Europe. Parfois, la mycène peut être trouvée en Amérique du Nord et dans les pays asiatiques.

Mycena vulgaris (Mycena vulgaris)

Comestibilité

Le champignon Mycena vulgaris (Mycena vulgaris) est classé à tort comme non comestible. En fait, il n'est pas toxique et son utilisation dans les aliments n'est pas courante car sa taille est trop petite, ce qui ne permet pas un traitement de haute qualité du champignon après la collecte.

Espèces similaires, caractéristiques distinctives de celles-ci

Sur le territoire de la Russie, plusieurs variétés de champignons mycènes sont répandues, caractérisées par la surface muqueuse de la tige et du capuchon, et présentant également des similitudes avec la mycène vulgaire (Mycena vulgaris). Listons les variétés les plus connues:

  • La mycène est muqueuse. Il a de nombreuses sous-espèces, qui ont une caractéristique commune, à savoir la couleur jaunâtre d'une tige mince. De plus, les mycènes muqueux ont généralement de grosses spores de 10 * 5 microns, le champignon a des plaques collées au pédicule.
  • Mycena rorida (Mycena rorida) qui est actuellement synonyme de Roridomyces dewy. Ce type de champignon préfère pousser sur du bois pourri d'arbres à feuilles caduques et de conifères. Sur sa patte, il y a une gaine muqueuse et les spores sont plus grosses que celles du mycène ordinaire. Leur taille est de 8-12 * 4-5 microns. Les basidies ne sont que deux spores.

Le nom latin de mycena vulgaris (Mycena vulgaris) vient du mot grec mykes, qui signifie champignon, ainsi que du terme latin vulgaris, qui est traduit par ordinaire.

Mycena vulgaris (Mycena vulgaris) est répertoriée dans certains pays dans les Red Data Books. Parmi ces pays figurent le Danemark, la Norvège, les Pays-Bas et la Lettonie. Ce type de champignon n'est pas répertorié dans le livre rouge de la Fédération de Russie.