Photo et description du champignon du miel d'été (Kuehneromyces mutabilis)

Champignon du miel d'été (Kuehneromyces mutabilis)

Systématique:
  • Département: Basidiomycota (Basidiomycetes)
  • Subdivision: Agaricomycotina
  • Classe: Agaricomycètes (Agaricomycètes)
  • Sous-classe: Agaricomycetidae
  • Ordre: Agaricales (Agaric ou Lamellar)
  • Famille: Strophariaceae
  • Genre: Kuehneromyces
  • Vue: Kuehneromyces mutabilis (champignon du miel d'été)

Synonymes:

  • Agaric au miel Openogallerine

  • Kyuneromyces le volatil

Champignon au miel d'été

Champignon au miel d'été (lat. Kuehneromyces mutabilis) Est un champignon comestible de la famille Stropharia.

Chapeau champignon d'été:

Diamètre de 2 à 8 cm, jaune-brun, fortement hygrophane, plus clair au centre (par temps sec, le zonage de la couleur n'est pas si prononcé, parfois il est totalement absent), d'abord convexe avec un tubercule au centre, puis plat -convexe, collant par temps humide. La pulpe est fine, brun clair, avec une odeur et un goût agréables. Il arrive souvent que les chapeaux des champignons du "niveau inférieur" soient recouverts d'une couche brune de poudre de spores provenant des champignons supérieurs, et il semble qu'ils soient pourris.

Plaques:

D'abord jaune clair, puis brun rouille, adhérant au pédoncule, parfois légèrement descendant.

Poudre de spores:

Marron foncé.

Cuisse de champignon d'été:

Longueur 3-8 cm, épaisseur jusqu'à 0,5 cm, creux, cylindrique, courbé, rigide, brun, avec un anneau pelliculaire brun, brun foncé sous l'anneau.

Diffuser:

L'agaric au miel d'été pousse de juin à octobre (porte des fruits abondamment, en règle générale, en juillet-août, pas plus tard) sur du bois en décomposition, sur des souches et du bois mort d'arbres à feuilles caduques, principalement du bouleau. Dans des conditions appropriées, il se présente en très grand nombre. On le trouve rarement sur les conifères.

Espèces similaires:

Selon des experts étrangers, tout d'abord, il faut se souvenir de la galerie bordée (Galerina marginata), qui pousse sur les souches de conifères et est toxique, comme un grèbe pâle. En raison de la forte variabilité du champignon d'été (ce n'est pas pour rien qu'il s'appelait "mutabilis"), il n'y a pratiquement pas de signes universels permettant de le distinguer d'une galerie bordée, bien qu'il ne soit pas si facile de les confondre . Afin d'éviter les accidents, vous ne devez pas ramasser de champignons d'été dans les forêts de conifères, sur des souches de conifères.

Par temps sec, Kuehneromyces mutabilis perd beaucoup de ses caractéristiques et peut alors être confondu avec littéralement tous les champignons qui poussent dans des conditions similaires. Par exemple, avec le miellat d'hiver (Flammulina velutipes), les pseudo-tas jaune soufre (Hypholoma fasciculare) et rouge brique (Hypholoma sublateritium), ainsi qu'avec les pseudo-mousses séroplastiques (Hypholoma capnoides). Morale: ne ramassez pas de champignons d'été rassis, qui ne se ressemblent déjà pas.

Comestibilité:

Considéré comme un très bon champignon comestible, en particulier dans la littérature occidentale. À mon avis, il est vraiment très bon sous forme bouillie, "légèrement salée". Chez d'autres espèces, il est perdu.

Remarques

Dans les fourrés de miellat d'été, les moustiques tendent souvent une embuscade. C'est vrai. Et aussi l'agaric au miel d'été est le champignon le plus délicieux, sain et «à collectionner» du début de l'été. Si ce n'est pas pour ces moustiques.