Bolet à pattes blanches (Leccinum albostipitatum) photo et description

Boletus à pattes blanches (Leccinum albostipitatum)

Systématique:
  • Département: Basidiomycota (Basidiomycetes)
  • Subdivision: Agaricomycotina
  • Classe: Agaricomycètes (Agaricomycètes)
  • Sous-classe: Agaricomycetidae
  • Ordre: Boletales
  • Famille: Boletaceae
  • Genre: Leccinum (Obabok)
  • Vue: Leccinum albostipitatum

Synonymes:

  • Leccinum rufum
  • Krombholzia aurantiaca subsp. rufa
  • Boletus rufus
  • Boletus aurantius var. rufus

Bolet à pattes blanches - Leccinum albostipitatum

La description

Chapeau 8-25 cm de diamètre, d'abord hémisphérique, enveloppant étroitement la jambe, puis convexe, plat-convexe, chez les vieux champignons, il peut devenir en forme de coussin et même plat sur le dessus. La peau est sèche, pubescente, de petites villosités collent parfois ensemble et créent l'illusion d'écailles. Chez les jeunes champignons, le bord du bonnet présente un pendentif, souvent déchiré en rabats, jusqu'à 4 mm de long, qui disparaît avec l'âge. La couleur est orange, orange rougeâtre, orange-pêche, très perceptible.

Bolet à pattes blanches - Leccinum albostipitatum

Hyménophore tubulaire, adhérente avec une encoche autour de la tige. Les tubules sont de 9 à 30 mm de long, très denses et courts dans la jeunesse, légèrement crémeux, blanc jaunâtre, foncés à gris jaunâtre, brunâtres avec l'âge; les pores sont ronds, petits, jusqu'à 0,5 mm de diamètre, de la même couleur que les tubules. L'hyménophore devient brun lorsqu'il est endommagé.

Bolet à pattes blanches - Leccinum albostipitatum

Jambe 5-27 cm de long et 1,5-5 cm d'épaisseur, solide, généralement droit, parfois courbé, cylindrique ou légèrement épaissi dans la partie inférieure, dans le quart supérieur, en règle générale, nettement effilé. La surface du pédoncule est blanche, couverte d'écailles blanches, s'assombrissant en chamois et brun rougeâtre avec l'âge. En outre, la pratique montre que les écailles, étant blanches, commencent à s'assombrir rapidement après avoir coupé le champignon, donc un cueilleur de champignons, ayant tapé des beautés aux pattes blanches dans la forêt, en rentrant à la maison peut être très surpris de trouver des cèpes avec un hétéroclite ordinaire. jambe dans son panier.

La photo ci-dessous montre un spécimen, sur la tige dont les écailles ont partiellement assombri et partiellement conservé la couleur blanche.

Bolet à pattes blanches - Leccinum albostipitatum

Pulpe le blanc, sur une coupure assez rapide, littéralement sous nos yeux, vire au rouge, puis s'assombrit lentement en une couleur gris-violet, presque noire. À la base de la jambe peut virer au bleu. L'odeur et le goût sont doux.

Poudre de spores jaunâtre.

Controverse (9,5) 11,0-17,0 * 4,0-5,0 (5,5) μm, Q = 2,3-3,6 (4,0), en moyenne 2,9-3,1; fusiforme, avec un sommet conique.

Basides 25-35 * 7,5-11,0 μm, clavées, 2 ou 4 spores.

Hyménocystes 20-45 * 7-10 microns, en forme de bouteille.

Caulocystides 15-65 * 10-16 microns, club- ou fusiformes, en forme de bouteille, les plus grandes cystidies sont généralement fusiformes, avec des apex obtus. Il n'y a pas de boucles.

Écologie et distribution

L'espèce est associée aux arbres du genre Populus (peuplier). On le trouve souvent à la lisière des forêts de trembles ou des forêts mélangées à des trembles. Pousse généralement seul ou en petits groupes. Fructification de juin à octobre. Selon [1], il est répandu dans les pays scandinaves et les régions montagneuses d'Europe centrale, rarement trouvé à basse altitude, et introuvable aux Pays-Bas. En général, compte tenu de l'interprétation assez large du nom Leccinum aurantiacum (tremble rouge), qui comprend au moins deux espèces européennes associées au tremble, y compris celle décrite dans cet article, jusqu'à récemment, on peut supposer que le blanc- Le peuplier faux-tremble est répandu dans toute la zone boréale de l'Eurasie, ainsi que dans certaines de ses régions montagneuses.

Comestibilité

Comestible, utilisé bouilli, frit, mariné, séché.

Espèces similaires

Bolet rouge (Leccinum aurantiacum)

Bolet rouge (Leccinum aurantiacum)

La principale différence entre les cèpes rouges et les cèpes à pattes blanches est la couleur des écailles sur la tige et la couleur de la calotte dans les corps de fruits frais et secs. La première espèce a généralement des écailles rouge brunâtre déjà à un jeune âge, tandis que la seconde commence sa vie avec des écailles blanches qui s'assombrissent légèrement dans les fruits plus âgés. Cependant, il convient de garder à l'esprit que la jambe du cèpe rouge peut également être presque blanche si elle est étroitement recouverte d'herbe.Dans ce cas, il est préférable de se concentrer sur la couleur du bonnet: dans le cèpe rouge, il est rouge vif ou brun rougeâtre, une fois séché, il est brun rougeâtre. La couleur de la calotte du boletus boletus est généralement orange vif et vire au brun clair terne dans les fruits secs [1]. Bolet jaune-brun (Leccinum versipelle)

Bolet jaune-brun (Leccinum versipelle)

Il se distingue par une couleur brun jaunâtre de la calotte (qui, en fait, peut varier dans une très large gamme: du presque blanc et rosâtre au brun), des écailles grises ou presque noires sur la tige et un hyménophore gris chez les jeunes fruits corps. Forme des mycorhizes avec le bouleau. Bolet du pin (Leccinum vulpinum)

Bolet du pin (Leccinum vulpinum)

Il se distingue par un bonnet rouge brique foncé, brun foncé, parfois presque noir avec des écailles teintées de vin sur la patte et un hyménophore brun grisâtre dans la jeunesse. Forme des mycorhizes avec le pin.

Bibliographie

1. Bakker H. C. den, Noordeloos M. E. Une révision des espèces européennes de Leccinum Gray et des notes sur les espèces extralimitales. // Persoonia. - 2005. - V.18 (4). - P. 536-538.

2. Kibby G. Leccinum revisité. Une nouvelle clé synoptique des espèces. // Mycologie de terrain. - 2006. - V. 7 (4). - P. 77–87.