Row chastoplastinovaya (Tricholoma stiparophyllum) photo et description

Aviron avec lamellaire (Tricholoma stiparophyllum)

Systématique:
  • Département: Basidiomycota (Basidiomycetes)
  • Subdivision: Agaricomycotina
  • Classe: Agaricomycètes (Agaricomycètes)
  • Sous-classe: Agaricomycetidae
  • Ordre: Agaricales (Agaric ou Lamellar)
  • Famille: Tricholomataceae (Tricholomaceae ou ordinaire)
  • Genre: Tricholome (Tricholoma ou Ryadovka)
  • Vue: Tricholoma stiparophyllum (rangée lamellaire)

Synonymes:

  • Pseudoalbum de tricholome

Aviron lamellaire - Tricholoma stiparophyllum

Étymologie

Épithète d'espèce Tricholoma stiparophyllum (N. Lund) P. Karst., Meddn Soc. Fauna Flora fenn. 5: 42 (1879) vient d'une combinaison de stipo, qui signifie «se rassembler étroitement, se rassembler», et phyllus (se référant aux feuilles, au sens mycologique aux plaques). Par conséquent, l'épithète de la langue russe est souvent plaque.

La description

Chapeau avec un diamètre de 4-14 cm, chez la jeunesse convexe ou en forme de cloche, à l'âge plat-convexe ou prostré, il peut être avec un tubercule assez bas, lisse ou légèrement velouté, dans certains cas il peut se fissurer. Le bord du bonnet est plié longtemps, puis droit, dans de rares cas, dans la vieillesse, retroussé, souvent ondulé, souvent côtelé. Le chapeau est peint dans des couleurs claires, blanches, blanchâtres, fauves et crémeuses. Le chapeau au centre est souvent de couleur fauve plus foncée, et des taches sombres et / ou des stries de teintes fauve ou ocre sont également souvent observées.

Pulpe dense, blanc à fauve.

Sentir prononcée, désagréable, dans diverses sources qualifiées de chimiques, comme l'odeur de gaz de charbon (four à coke), l'odeur de déchets alimentaires rassis ou l'odeur de poussière. Ce dernier me semble le coup le plus précis.

Goût désagréable, avec un arrière-goût de moisi ou de farine rance, légèrement piquant.

LP adhérente à entaillée-adhérente, de largeur moyenne, moyennement fréquente, blanche ou crème, avec l'âge ou sur des lésions à taches brunes.

Aviron lamellaire - Tricholoma stiparophyllum

Poudre de spores blanc.

Controverse hyalin dans l'eau et KOH, lisse, principalement ellipsoïdal, 4,3-8,0 x 3,1-5,6 μm, Q 1,1-1,9, Qe 1,35-1,55

Jambe 5-12 cm de long, 8-25 mm de diamètre, blanc, jaunâtre pâle, dans la partie inférieure souvent avec des taches ou des stries jaune-brun, cylindriques ou légèrement élargies par le bas, souvent enracinées, recouvertes à cet endroit de mycélium de feutre blanc, dans le reste, par endroits, il est lisse, ou avec une légère floraison givrée, souvent à fines écailles dans la partie inférieure.

Habitat

La rangée lamellaire pousse d'août à novembre, est associée au bouleau, préfère les sols sableux et tourbeux, mais elle se produit également sur d'autres types de sols, est répandue et très large, forme souvent des grappes assez grandes en forme de cercles, d'arcs, rectilignes sections, etc.

Espèces similaires

  • Rangée blanche (album Tricholoma). On peut dire une espèce jumelle. Cela diffère, tout d'abord, de vivre avec un chêne. Le bord de la calotte chez cette espèce n'est pas côtelé et, en moyenne, la rangée blanche a des corps fruitiers de forme nette et uniforme. Le parfum de cette espèce contient des notes de miel sucré sur un fond globalement moins opposé. Cependant, si le champignon se trouve à proximité du bouleau et du chêne, il est souvent extrêmement difficile de prendre une décision sur le type, et ce n'est pas toujours possible.
  • La rangée est fétide (Tricholoma lascivum). Cette espèce est aussi souvent confondue avec une rangée lamellaire, et encore plus avec une rangée blanche. L'espèce pousse avec le hêtre sur des sols d'humus doux (mulet), a un arrière-goût fort amer et piquant, et a une couleur gris-jaune qui n'est pas typique de l'espèce en question.
  • Rangée puante (Tricholoma inamoenum). Il a des plaques rares, des organes de fructification d'apparence nettement plus petite et fragile, habite l'épicéa et le sapin.
  • Rangées de Tricholoma sulfurescens, Tricholoma boreosulphurescens. Ils se distinguent par le jaunissement des organes fruitiers dans les lieux de contact, malgré le fait qu'ils sentent tout aussi dégoûtants. Si le premier d'entre eux pousse avec le hêtre ou le chêne, le second, comme le lamellaire, est associé au bouleau.
  • Rangée à bosse (Tricholoma umbonatum). Il a une structure radiale-fibreuse prononcée de la coiffe, en particulier au centre, a des reflets olive ou verdâtres dans la partie fibreuse, son odeur est faible ou farineuse.
  • La rangée est blanchâtre (Tricholoma albidum).Cette espèce n'a pas un statut très clair, semble-t-il, car aujourd'hui, c'est une sous-espèce de la rangée gris argenté - Trichioloma argyraceum var. albidum. Il diffère par la texture radiale de la calotte, semblable à une crête de pigeon ou avec des rangées argentées, il se distingue par un jaunissement aux endroits de contact ou des taches jaunes sans raison apparente, et une légère odeur de farine.
  • Rangée de pigeons (Tricholoma columbetta). Il a une structure radiale-fibreuse soyeuse-brillante prononcée du capuchon, par laquelle il diffère immédiatement. Son odeur est faible ou farineuse, agréable.

Comestibilité

La rangée lamellaire est considérée comme non comestible en raison de son odeur et de son goût désagréables.

Les références:

1. Christensen, Morten et Heilmann-Clausen, Jacob. (2013). Le genre Tricholoma.

2. Les AA BALKEMA, «Flora Agaricina Neerlandica», vol. 4, ROTTERDAM / BROOKFIELD / 1999: p.p. 107-149: M.E. Noordeloos et M. Christensen, genre Tricholoma.

3. Henning Knudsen (éditeur), Jan Vesterholt «Funga Nordica (2-Volume Set) [anglais]: Agaricoid, Boletoid, Clavarioid, Cyphelloid and Gastroid Genera», 2012.