Lepista borgne (Lepista luscina) photo et description

Lepista luscina

Systématique:
  • Département: Basidiomycota (Basidiomycetes)
  • Subdivision: Agaricomycotina
  • Classe: Agaricomycètes (Agaricomycètes)
  • Sous-classe: Agaricomycetidae
  • Ordre: Agaricales (Agaric ou Lamellar)
  • Famille: Tricholomataceae (Tricholomaceae ou ordinaire)
  • Genre: Lepista
  • Vue: Lepista luscina (Lepista borgne)
    Autres noms pour le champignon:
  • Row borgne

Synonymes:

  • Row borgne

  • Austroclitocybe luscina
  • Melanoleuca luscina
  • Omphalia luscina
  • Clitocybe luscina
  • Lepista panaeolus var. irinoïdes
  • Lepista panaeolus *
  • Clitocybe nimbata *
  • Paxillus lepista *
  • Tricholoma panaeolus *
  • Gyrophila panaeolus *
  • Rhodopaxillus panaeolus *
  • Rhodopaxillus lepista *
  • Tricholoma calceolus *

Lepista luscina

Description du champignon

Chapeau avec un diamètre de 4-15 (certains atteignent même 25) cm, chez les jeunes, il est hémisphérique ou en forme de cône, puis plat-convexe (en forme d'oreiller), et jusqu'à un concave prostré. La peau est lisse. Les bords du bonnet sont égaux, pliés dans la jeunesse, puis abaissés. La couleur du bonnet est gris-brunâtre, gris, il peut y avoir de légères nuances crème ou lilas conditionnelles d'une couleur générale grise ou gris-brunâtre. Au centre, ou en cercle, ou en cercles concentriques, peuvent être localisées des taches de caractère aqueux, pour lesquelles elle a reçu l'épithète "borgne". Mais il se peut qu'il n'y ait pas de taches, voir la note "*". Au bord du capuchon, la cuticule est généralement plus claire, dans certains cas, elle peut sembler gelée ou givrée.

Pulpe grisâtre, dense, charnu, dans les vieux champignons, il devient lâche et par temps humide, également aqueux. L'odeur est farineuse, non prononcée, peut avoir des notes épicées ou fruitées. Le goût n'est pas non plus très prononcé, farineux, peut-être sucré.

LP fréquents, arrondis à la tige, entaillés, chez les jeunes champignons presque libres, profondément adhérents, chez les champignons à coiffes ouvertes et concaves, ils ressemblent à des adhérents, et même, éventuellement, descendants, du fait que le lieu de transition de la tige au chapeau devient non prononcé, lisse, conique. La couleur des plaques est grisâtre, brunâtre, généralement pour correspondre à la cuticule, ou plus claire.

Poudre de spores beige, rosâtre. Les spores sont allongées (elliptiques), finement verruqueuses, 5-7 x 3-4,5 μm, incolores.

Jambe 2,5 à 7 cm de haut, 0,7 à 2 cm de diamètre (jusqu'à 2,5), cylindrique, peut être élargi au bas, clavé, peut être, au contraire, rétréci vers le bas, peut être courbé. La chair de la jambe est dense, avec l'âge des champignons, elle devient lâche. L'emplacement est central. La tige est de la couleur des assiettes de champignons.

Habitat

Lepista borgne vit d'août à novembre (dans la voie du milieu), et du printemps (dans les régions du sud), dans les prairies, les pâturages, sur les rives des réservoirs, sur les côtés des routes, des remblais de chemin de fer et autres endroits similaires. On le trouve à la lisière de toutes sortes de forêts, dans les clairières. Il pousse en anneaux, en rangées. Souvent, les champignons poussent si densément qu'ils semblent avoir poussé ensemble en raison de la croissance d'une petite zone de sol, fortement germée par le mycélium.

Espèces similaires:

  • Rangée à pieds lilas (Lepista saeva) Diffère, en fait, dans une jambe lilas, et l'absence de taches sur le bonnet. Parmi les spécimens à pattes lilas, il y a des spécimens avec des pattes lilas non prononcées, qui sont complètement impossibles à distinguer des spécimens borgnes non tachetés, et ils ne peuvent être distingués que par le fait qu'ils ont poussé dans une rangée avec des fleurs. En termes de goût, d'odeur et de qualités de consommation, ces types sont absolument les mêmes. Dans notre pays, en règle générale, les lépistes borgnes sont considérés précisément comme des rangées à pattes lilas avec des pattes violettes non prononcées, car le borgne, pour des raisons peu claires, a été assez peu étudié dans notre pays.
  • Pleurote des steppes (Pleurotus eryngii) Elle se distingue par des plaques fortement descendantes à tout âge, forme courbe du corps fructifère, excentricité de la patte, souvent par le contraste de la couleur des plaques par rapport au chapeau.
  • Lyophyllum bondé (Lyophyllum decastes) et carapace lyophyllum (Lyophyllum loricatum) - diffèrent par la structure de la pulpe, elle est beaucoup plus mince, fibreuse, cartilagineuse dans la carapace. Ils diffèrent par des tailles nettement plus petites du capuchon, l'inégalité des capuchons. Ils diffèrent par le contraste de la couleur de la cuticule de la coiffe par rapport à la couleur de la tige et des plaques.Ils poussent d'une manière différente, non pas en rangées et en cercles, mais en tas, situés à distance les uns des autres.
  • La rangée grisâtre-lilas (Lepista glaucocana) diffère par son lieu de croissance, elle pousse dans les forêts, va rarement loin des lisières, et borgne, au contraire, ne se produit pratiquement pas dans la forêt. Et, en fait, cela diffère par la couleur des assiettes et des pieds.
  • Le locuteur de fumée (Clitocybe nebularis) diffère par le lieu de croissance, il pousse dans les forêts, va rarement loin des lisières et borgne, au contraire, ne se produit pratiquement pas dans la forêt. Les lames du locuteur sont soit adhérentes (à un jeune âge), soit sensiblement descendantes. Il y a un contraste de couleur notable entre la cuticule grise et les plaques blanches brillantes, et dans le Lepista borgne, il n'y a pas de telles plaques blanches.
  • Lepista rickenii semble à première vue indiscernable. Le chapeau et la jambe ont en moyenne les mêmes proportions, la même palette de couleurs, peut-être les mêmes taches et la même floraison givrée. Cependant, il y a encore une différence. Lepista Ricken a des plaques d'adhérent à faiblement descendant, et il pousse non seulement dans les prairies et les pâturages, mais aussi à la lisière des forêts, dans les clairières, en particulier avec la présence de pins, de chênes et d'autres arbres ne l'interférant pas. Il est aussi simple de confondre les deux que de décortiquer les poires.

Comestibilité

Lepista borgne - Champignon comestible sous condition. Délicieux. Complètement similaire à la ryadovka aux pieds lilas.

* - aujourd'hui ces synonymes ne sont généralement pas acceptés pour l'ensemble de la communauté des mycologues, et ressortent toujours comme une espèce distincte "Lepista panaeolus", cependant, selon de nombreux auteurs, ils appartiennent tous à la même espèce. À propos desquels il existe des enregistrements correspondants dans des bases de données telles que «Species Fungorum», synonyme de lepista panaeolus = lepista luscina sensu auct. Je suis d'accord avec cette partie de la communauté mycologique, car les différences entre ces espèces, tant au niveau macro que micro, sont insignifiantes et mal formalisées. Pour cette raison, pour cette ressource, je les décris dans un article comme des synonymes, et ceux qui s'intéressent aux entrailles de la mycologie peuvent étudier indépendamment la question de la combinaison de ces espèces en une seule, ou de leur division en deux espèces. Certains auteurs, par exemple, les répartissent en fonction des taches de la coiffe: avec des taches aqueuses, dites borgnes, et sans elles, en panaeolus. Leurs opposants soutiennent qu'au niveau micro, ils sont indiscernables et, de plus, dans le même cercle de rangées, ces spécimens et d'autres sont trouvés. Alors, pour raisonner davantage sur ce sujet, je laisse à la seule discrétion des visiteurs du site.

Sergey Markov (SergeyM)